fbpx

Par Cat Ebeling — Coauteur des best-sellers : La Cuisine Brûleuse de Graisses, Le Top 101 des Aliments qui COMBATTENT le Vieillissement et Stoppez votre Diabète

Le diabète est appelé « tueur silencieux » car il ne se produit pas du jour au lendemain. C’est une maladie insidieuse silencieuse qui peut progressivement se glisser en vous si subtilement que vous ne remarquez pas que cela se produit.

Avec la prolifération croissante de sucre et d’édulcorants ajoutés aux aliments, il est particulièrement difficile d’éviter les sucres ajoutés. De nombreux aliments que vous ne considériez jamais comme « sucrés » ont une quantité surprenante de sucre ajouté. Même quelque chose aussi anodin que boire un seul soda ou un jus de fruit par jour peut augmenter le risque de développer le diabète jusqu’à 80 %.

Les dommages causés par le diabète peuvent commencer par des taux de glycémie « prédiabétiques », même si vous n’avez pas été diagnostiqué pour le diabète, vous risquez toujours d’avoir un risque élevé de complications liées au diabète telles que les maladies cardiovasculaires, les maladies des reins ou des nerfs ou les maladies de l’œil. D’autres facteurs de risque pour le développement du diabète de type 2 comprennent :

  • Être en surpoids – même de 2 à 5 kilos
  • Manger un régime à haute teneur en glucides – même si vous pensez éviter les sucres ajoutés
  • Absorber des boissons sucrées, des boissons énergisantes ou d’autres aliments dits « pour la santé »
  • Avec des sucres ajoutés
  • Être âgé de plus de 45 ans
  • Avoir un parent avec du diabète
  • Origine ethnique afro-américaine, amérindienne, asiatique, hispanique ou insulaires du pacifique
  • Diabète gestationnel si vous avez déjà été enceinte
  • Pression artérielle élevée (140/90) ou même hypertension artérielle à la lisière
  • Cholestérol LDL supérieur à 150, HDL inférieur à 35 et triglycérides élevés de plus de 250

Souvent, le diabète peut ne présenter aucun symptôme notable ou des symptômes que vous ne lieriez jamais à une glycémie élevée. Puisque les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre et de gravité, il peut y avoir une large gamme de symptômes inhabituels qui sont uniques et individuels.

L’une des principales choses à prendre en compte au sujet du diabète et de l’hyperglycémie est qu’il n’y a pas de ligne qui une fois traversée vous confronte à un problème de santé. Pensez au diabète et à l’hyperglycémie comme une gamme, où les concentrations optimales de sucre dans le sang sont constantes entre 70 et 80, avec des niveaux d’HbA1C inférieurs à 5 %. Une fois que ces niveaux commencent à augmenter au-delà, vous êtes entré dans le spectre du risque de diabète et vous avez ouvert la porte aux dégâts causés par une glycémie élevée.

Le taux de glycémie limite et le prédiabète ne sont pas des conditions bénignes. Une fois que vous êtes dans la gamme « prédiabétiques », des dommages se produisent déjà dans votre cœur, vos vaisseaux sanguins et vos organes. En fait, les recherches montrent qu’environ deux tiers des patients admis aux urgences pour une crise cardiaque avaient déjà un « prédiabète ». Le risque de crise cardiaque augmente avec l’augmentation de la glycémie au-delà des niveaux optimaux. Le fait est que le prédiabète peut vous tuer d’une crise cardiaque, d’accidents vasculaires cérébraux et du cancer, avant que vous ne soyez diagnostiqués comme diabétique.

Si vous avez été diagnostiqué avec un syndrome prédiabétique ou métabolique, ne pensez pas qu’il n’y a rien à craindre jusqu’à ce que vous atteigniez le diabète réel.

Le diabète a beaucoup de signes précoces, mais ils sont souvent si subtiles que vous ne les remarquez peut-être pas.

Les niveaux de sucre dans le sang peuvent commencer à se développer graduellement et les symptômes réels peuvent être silencieux ou être si subtiles et graduels que vous ne les remarquez jamais vraiment. Mais cela n’arrive pas tout de suite. « … la plupart des gens ne savent pas qu’ils ont le diabète dans les phases précoces ou même médianes », explique le docteur Aaron Cypess, professeur adjoint de médecine à Harvard Medical School et médecin du Joslin Diabetes Centre. Cependant, si vous faites attention aux signaux que votre corps envoie, vous serez peut-être capable de vous rendre compte de l’augmentation des niveaux de glycémie et aurez le temps d’inverser les dégâts. Voici quelques-uns des symptômes courants (mais souvent négligés) de l’élévation de la glycémie à surveiller :

1. Uriner fréquemment avec une augmentation de la soif

Bien que la soif et le besoin d’uriner puissent être attribués à de nombreuses choses : l’environnement, l’exercice, la déshydratation, l’alimentation, les médicaments, etc., si cela se produit régulièrement, il est peut-être temps de faire attention. Lorsque le corps ne peut plus abaisser la glycémie, des niveaux plus élevés que la normale de glucose circulent dans le système et votre corps aide à s’en débarrasser en l’éliminant dans l’urine. Le besoin fréquent d’uriner, entraîne bien sûr une augmentation de la soif. Mais ne prenez pas une boisson sucrée ou un jus de fruit, vous ne feriez qu’aggraver la situation !

2. Affamé et ‘en colère’

Lorsque le corps n’est pas capable de réguler efficacement le sucre dans le sang, ses niveaux ont tendance à monter et descendre. Un pic de glycémie tend à être suivi d’une baisse subite, provoquant des tremblements, de la faim et de l’irritabilité. Cela provoque des envies croissantes de glucides ou d’aliments sucrés et beaucoup de gens pensent que la meilleure façon de soulager le manque de sucre, est de manger plus de glucides et d’aliments sucrés. Cela crée un cercle vicieux qui augmente la glycémie au fil du temps. En fait, la meilleure façon de stabiliser la glycémie est de consommer des aliments à faible teneur en glucides et des graisses saines plus riches en protéines. Cela permet de se débarrasser des « fringales » et aide à éviter les variations importantes en glucose.

3. Manque d’énergie

Les hausses et les baisses de glycémie peuvent créer un grave manque d’énergie. Les aliments sucrés et les féculents peuvent offrir une élévation temporaire, mais les variations de glycémie qui en résultent peuvent donner l’impression de traverser des sables mouvants en permanence. Au fil du temps, cela peut également contribuer à l’incapacité du corps à traiter l’énergie des aliments que vous mangez. Une baisse d’énergie peut également diminuer le désir et la capacité de sortir et de faire de l’exercice, ce qui peut entraîner un gain de poids – un autre facteur de risque de diabète et de maladies cardiovasculaires.

4. L’humeur irritable ou dépressive

Les hausses et les baisses de glycémie peuvent vous faire vous sentir non seulement malade, mais peuvent en fait contribuer à la dépression, à l’anxiété et à l’irritabilité. Trop de sucre et d’amidon peuvent mettre à mal le microbiome sensible dans votre intestin qui contribue à une grande partie de la sérotonine, un produit chimique du cerveau qui vous fait sentir heureux et calme. Et généralement, lorsque votre corps est malade, votre cerveau détecte vraiment cela, et vous vous sentez « mal ». Alors faites attention à toute dépression, anxiété ou irritabilité – votre corps peut essayer de vous dire quelque chose d’important.

5. Cicatrisation lente

Encore une fois, c’est l’une des choses qui peuvent se développer lentement, graduellement, au point que vous ne le remarquez pas. Une cicatrisation lente et une tendance à développer une inflammation ou des infections est un important indicateur d’une possible hyperglycémie. Qu’est-ce qui est considéré comme une cicatrisation lente ? La plupart des coupures et des éraflures, si relativement mineures, se cicatrisent en une semaine à dix jours. Si cela prend 2 à 3 semaines ou plus et reste rouge, gonflé et éventuellement infecté, il pourrait être intéressant de vérifier votre glycémie, ainsi que de faire traiter vos blessures.

6. Infections à levures et infections urinaires

Des niveaux de sucre supérieurs à la normale dans le corps peuvent également alimenter des infections à levures comme le Candida, ainsi que par certaines bactéries pathogènes. Les organismes Candida se nourrissent de glucose, ainsi avec ce que vous mangez et buvez, vous risquez d’encourager une infection à Candida. Les Candidas vivent dans les voies digestives d’une personne, et le vagin, mais sont normalement maintenues en équilibre. Hors du contrôle, le Candida est généralement un indicateur que le système immunitaire de votre corps, et éventuellement votre glycémie, sont hors de contrôle. Le glucose dans l’urine nourrit également des bactéries et des levures qui ne survivent pas normalement. Les infections récurrentes des voies urinaires, ainsi que les infections à levures fréquentes ou continues sont une bonne raison de consulter un professionnel de santé.

7. Baisse de la vision

Bien avant que la glycémie ne nuise aux vaisseaux sanguins dans les yeux provoquant une rétinopathie diabétique, la vision peut devenir floue. Dans les premiers stades du diabète ou du prédiabète, des niveaux supérieurs à la normale de glucose peuvent engendrer réellement une accumulation de sang dans l’œil, changer temporairement sa forme et rendre plus difficile la mise au point. Bien que cela puisse être un problème chronique et continu, cela peut produire après ingestion d’un plat à haute teneur en glucides ou une boisson sucrée ou un dessert. Le flou peut être résolu une fois que la glycémie est sous contrôle et stabilisée, mais cela peut prendre 3 à 6 mois.

8. Sensations d’engourdissement ou de picotements dans les mains ou les pieds

Une glycémie élevée peut entraîner des complications bien avant de réaliser que vous avez un diabète. L’une d’entre elles est une légère altération nerveuse, qui peut causer un engourdissement dans vos pieds ou vos mains. Parce que le glucose élevé endommage les petits capillaires périphériques dans les mains et les pieds, les dégâts aux nerfs résultent du manque de circulation sanguine et de l’oxygène. Un sentiment fréquent de « fourmillement et de picotement » dans les mains et les pieds peut signaler des dégâts au niveau des nerfs avant que vous ne vous rendiez compte que votre glycémie était hors de contrôle. Les dégâts nerveux sont extrêmement graves et très importants à gérer, avant de perde la sensation. La perte de sensation peut entraîner une augmentation des blessures, des temps de cicatrisation lents et des infections et peut conduire à des amputations.

9. Gingivite hémorragique

Si vous vous brossez les dents comme d’habitude, mais que vous crachez du sang, vous avez peut-être des problèmes de glycémie. Des niveaux de glycémie plus élevés que la normale peuvent également encourager les bactéries à vivre dans la bouche et les gencives, provoquant des zones enflammées tendues et enflées qui saigneront lors du brossage ou du passage de fil dentaire.

Tous les symptômes ci-dessus peuvent être attribués à d’autres choses, aussi vous ne devez pas paniquer si vous vous sentez plus fatigué, irritable ou assoiffé pendant quelques jours. Même chose pour les autres symptômes. Mais s’ils deviennent constants et sont accompagnés d’autres symptômes possibles du diabète, il est temps de consulter un médecin. Les professionnels de santé effectuent généralement un test sanguin pour vérifier les taux d’A1C (stabilité de la glycémie pendant environ trois mois) et peuvent faire un test à jeun. Vous devriez également demander un test pour les niveaux d’insuline, car l’insuline commence à augmenter et reste supérieure à la normale avant que la glycémie ne monte.

Les changements de régime et de style de vie sont essentiels et peuvent inverser ou prévenir les problèmes de glycémie. Un régime alimentaire élevé en antioxydants, légumes bios, fruits, viande, volaille, poissons élevés naturellement et certains suppléments naturels peuvent contribuer à arrêter le diabète, le prédiabète et les dégâts qu’il peut causer à votre corps. Si vous êtes en difficulté avec le diabète de type 2 ou si vous avez été qualifié de « prédiabétique », vous devez absolument consulter l’article ci-dessous…

=> Cette technique simple aide à INVERSER le diabète de type 2, naturellement (et diminuer les médicaments nocifs)

Sources et Références :

http://www.menshealth.com/health/high-blood-sugar-symptoms/slide/7
http://www.healthline.com/health/diabetes/diabetes-warning-signs?tre=true&rd=2#warning-signs2
http://www.rd.com/health/conditions/signs-diabetes/
Ebeling, C., Geary, M., (2015).« Stoppez votre Diabète ». Irollie Marketing. Tiré de www.toutsurlesabdos.com/stoppez-votre-diabete.html

Commentaires

Pin It on Pinterest