Si vous avez déjà souffert d’un problème de poids dans le passé, alors vous savez sûrement que lorsqu’il s’agit de maigrir, chacun a sa propre théorie et ses « principes clé » sur le sujet.

Heureusement, certains de ces « principes » ont fait l’objet de recherches, et les résultats sont plutôt surprenants. À savoir, le petit-déjeuner est-il réellement « le repas le plus important de la journée » ? Est-ce vraiment « mauvais de grignoter entre les repas » ?

 

La nutrition, et notamment les calories et les graisses,  sont des sujets qui nous intéressent et nous concernent tous. Qui n’aimerait pas connaître la meilleure façon de perdre du poids sans en reprendre ?

Nombre d’informations circulent sur les régimes mais beaucoup d’entre elles ne sont ni fondées ni prouvées scientifiquement. Récemment, le Journal de médecine de la Nouvelle-Angleterre a publié un article qui éclaircit les mythes et croyances les plus répandus sur le sujet :

 

1. Il est important de se fixer des objectifs réalistes quant au poids idéal à atteindre pour éviter toute frustration.

Bien que ce principe semble assez raisonnable, il n’a pas été prouvé que des objectifs irréalistes empêchent de perdre du poids. 

En outre, des recherches récentes ont démontré que des objectifs ambitieux menaient à de meilleurs résultats.

 

2. Les personnes qui perdent du poids rapidement ont plus de chance d’en reprendre que celles qui en perdent progressivement.

En comparant les résultats du maintien de la perte de poids après un régime, et ce au cours de la première année et des années suivantes, les statistiques montrent qu’il n’existe pas de différence significative entre les personnes ayant perdu du poids rapidement ou progressivement.

 

3. Dépenser un peu plus d’énergie entraîne une perte de poids plus significative sur le long terme.

Nous savons tous que pour perdre du poids, il est nécessaire de réduire son apport journalier en calories. Par exemple, pour perdre 1 kg par semaine il faudrait réduire son apport calorique hebdomadaire de 3500 calories. Selon cette hypothèse, brûler seulement 100 calories de plus par jour (l’équivalent d’environ 1,5 km de marche) conduirait à une perte de poids de 20 kg en cinq ans grâce à l’augmentation de la masse musculaire et à la réduction de la masse graisseuse.

Cependant, cette hypothèse ne prend pas en compte les changements d’apport calorique au quotidien et la masse corporelle. En réalité, la personne en question ne pourrait perdre qu’environ 5 kg en cinq ans.

 

4. Pour réussir à perdre du poids, il faut être prêt à changer sur le plan émotionnel.

Être prêt au changement n’est pas nécessaire pour les personnes ayant fait le choix de suivre un programme d’amincissement ou de subir une chirurgie bariatrique. En effet, la seule décision de suivre un tel programme ou de se faire opérer exprime déjà un souhait de changer quelque chose dans sa vie, ce qui est apparemment suffisant. 

 

5. La gymnastique réduit et prévient de manière significative le risque d’obésité chez les enfants.

 Des études montrent que rien ne prouve que la gymnastique scolaire contribue à réduire ou prévenir l’obésité. Deux grandes études ont démontré que les programmes scolaires visant à promouvoir l’exercice physique n’ont pas réussi à réduire la masse corporelle ou le taux d’obésité chez les enfants. Selon les chercheurs, c’est peut-être parce que la quantité d’exercice physique effectuée par les enfants n’est pas suffisante pour prévenir l’obésité.

 

6. L’allaitement prévient le risque d’obésité chez les enfants.

Une étude poussée sur le sujet, ayant observé 13 000 enfants pendant six ans, n’a pas établi de lien entre le fait d’allaiter et la réduction du risque d’obésité chez les enfants allaités. Par ailleurs, il faut noter que les idées préconçues sur l’allaitement peuvent affecter les résultats des recherches. Ceci-dit, l’allaitement présente de nombreux autres avantages au point de vue santé.

 

7. Faire l’amour permet de brûler entre 100 et 300 calories.

Selon des études menées sur le sujet, la relation sexuelle dure environ 6 minutes. Eh oui, c’est tout. En faisant une arithmétique toute simple, un homme de corpulence moyenne qui pèse environ 70 kg et brûle 3 calories par minute ne brûlera seulement que 21 calories pendant l’acte. Bien moins que ce que nous aurions pu penser.    

 

 

8. Prendre son petit-déjeuner diminue le gain de poids.

Deux grandes études montrent qu’il n’existe pas de rapport entre un petit-déjeuner pris régulièrement et la perte de poids. En réalité, ce qui affecte la capacité d’une personne à perdre du poids sont ses habitudes alimentaires maintenues tout au long de la journée. 

 

9. Se contenter de rajouter des fruits et légumes à ses repas contribue à la perte de poids.

Les études montrent que rajouter des fruits et légumes à son régime alimentaire sans restreindre son alimentation peut au contraire conduire à un gain de poids. 

 

10. Grignoter fait prendre du poids.

Eh bien, pas nécessairement. Selon des recherches, il n’existe pas de rapport statistique entre grignoter dans la journée et prendre du poids. 

 

Commentaires

Pin It on Pinterest