Les anti inflammatoires nous permettent de réduire les douleurs. Certaines herbes, épices ou autres aliments contiennent des enzymes qui réduisent la douleur dans l’organisme.

Ces aliments stimulent une plus grande production des bonnes bactéries et agissent au niveau des sources de la douleur dans votre organisme. Découvrez les 8 meilleurs anti inflammatoires naturels.

La bromelaïne

Généralités

La bromelaine provient de l’ananas. Elle est l’enzyme principale de ce fruit. La bromélaïne a été identifiée par la première fois par le chimiste Vénézuélien Vicente Marcano en 1891 par la fermentation de l’ananas.

L’ananas a été découvert dans les pays d’Amérique du sud avant de s’étendre au reste du monde tropical au 19 -ème siècle

ananas

La bromelaïne conserve toujours ses propriétés lorsqu’elle. est chauffée à 40 degrés Celsius. Au-delà de ce degré, elle perd 20-25% de ses vertus (1) .

Cette enzyme est contenue dans les différentes partie de l’ananas : la peau, la tige, la pulpe, le jus recueilli.

La bromélaïne contenue dans la peau de l’ananas est beaucoup plus concentrée que celle contenue dans la pulpe du fruit. En cas de fièvres, faites bouillir la pelure d’ananas combinée à du citron. Effet garanti.

 

Que contient exactement la bromelaine et comment agit-elle dans votre organisme ?

La bromélaïne est constituée d’un groupe d’enzymes protéolytiques. Une enzyme est une protéine crée par votre organisme qui permet d’activer et/ou d’accélérer les réactions chimiques dans le corps.

On a les enzymes digestives comme la bromelaïne. Contrairement à plusieurs enzymes qui sont dissoutes dans le système digestif, la bromelaïne n’est pas dissoute dans le système digestif.

Ce groupe d’enzymes arrive à pénétrer dans le sang, et à circuler dans les différentes parties de l’organisme. De cette façon, la bromelaïne apaise les douleurs dans les divers endroits de l’organisme.

Des suppléments de bromelaïne sont vendus pour les personnes ayant des douleurs au quotidien.

Depuis longtemps, l’ananas a été utilisé pour attendrir la viande. Ceci était possible grâce à la bromelaïne qu’elle contient.

La bromélaïne, enzyme protéolytique aide à la digestion dans le tube digestif tout comme elle agit sur la viande à l’extérieur.

La consommation de lait ou de produits laitiers en même temps que la bromelaïne agit négativement sur les effets de cette enzyme.

L’ananas est utilisé pour traiter les angines, les gorges irritées, le rhume, les fièvres, le décongestionnement, la guérison des plaies ou les bronchites.

Dans ces différentes études portant sur la bromelaïne, il a été reconnu le rôle important de cette enzyme dans le traitement de l’arthrose, particulièrement l’arthrose touchant les épaules et les genoux (2).

La bromelaïne en tant que supplément alimentaire peut être prise trois fois par jour, en prise de 500mg. Reportez-vous à la notice du supplément alimentaire.

Vous pouvez la consommer par contre en quantité voulue à travers l’ananas.

 

Le saule blanc ou osier blanc

L’osier blanc, saule blanc ou encore arbre de la douleur pousse dans les endroits humides en Amérique du nord, en Europe et en Asie (3).

C’est un arbre de la famille des salicacées qui peut atteindre 25 mètres de hauteur.

Saule blanc-antiinflammatoire naturel

Saule blanc-antiinflammatoire naturel

Les racines du saule blanc étaient utilisées dans la Grèce antique par les médecins pour faire tomber la fièvre. Elles servaient également d’anti inflammatoires.

En chine, les écorces de cet arbre sont utilisées depuis plus de 2500 ans en tant qu’analgésique, anti inflammatoire, antipyrétique.

Pour apaiser les douleurs lombaires dans les temps anciens, on écrasait les feuilles de saule blanc mélangées à du poivre et trempées dans du vin qu’on donnait à consommer aux malades.

Pour rappel, le poivre contient de la pipérine, un nutriment qui amplifie les propriétés des aliments dans le corps. En combinant donc le saule blanc au poivre, cela multipliait les effets de cet anti inflammatoire dans l’organisme, pour un meilleur résultat.

Le saule blanc est composé de flavonoïdes, de tanin et principalement d’acide salicitanique.

En 1828, on a découvert la salicine dans cette plante. Elle agit comme une prodrogue dans votre organisme. La salicine traverse le sang et se transforme en acide salicylique.

Faites bouillir les écorces, les feuilles de l’osier blanc pour lutter contre les douleurs.

Les autres propriétés médicales de l’osier blanc sont les suivantes :

  • Antiseptique,
  • Fébrifuge,
  • Analgésique,
  • Tonifiant.

Pour lutter contre les douleurs lombaires, les maux de tête, les fièvres, les douleurs dentaires, les cystites, les bouffées de chaleurs, les arthroses, les sueurs nocturnes, le rhumatisme, le saule blanc est le bienvenu chez vous (4).

Par contre il ferait baisser la libido, donc consommez cette plante avec modération.

L’écorce de saule a été longtemps utilisée jusqu’au 19 -ème siècle dans les traitements anti inflammatoires.

Son utilisation s’est réduite peu à peu avec la découverte de certains médicaments tels que l’aspirine. Finalement l’écorce de saule est passée aux oubliettes. Mais elle est toujours utilisée en phytothérapie et dans les médecines traditionnelles chinoises.

On a découvert  par la suite que même si son action est moins lente que celle de l’aspirine dans le corps ; cependant elle a des effets qui durent plus longtemps dans le corps ; contrairement à l’aspirine.

 

Annonces Spéciales

 

Racine de harpagophytum (griffe du diable)

La racine de harpagophytum ou griffe du diable appelée devil’s claw en Anglais pousse dans les pays Africains, principalement en Afrique de l’Est. La Namibie en est le premier producteur mondial avec 40% de la production mondiale (5).

La griffe du diable est une plante herbacée de la famille des pedaliaceae. Elle est une plante grimpante pouvant atteindre 1,5 mètres de long. Elle pousse dans les sols argileux et sablonneux.

La médecine traditionnelle de ces peuples Africains utilise les griffes du diable depuis très longtemps pour traiter les problèmes digestifs, les inflammations, les rhumatismes et bien d’autres problèmes de santé.

Les tradipraticiens Africains l’utilisaient pour soigner les leurs ainsi que les colons Allemands souffrant de douleurs rhumatismales.

Les griffes du diable contiennent :

  • Des flavonoïdes,
  • De la quinone,
  • Des phytostérols,
  • Et autres nutriments essentiels.

La racine d’harpagophytum est un anti inflammatoire efficace dans la lutte contre la goutte. Elle permet de diminuer le taux d’acide urique dans le sang.

Les racines d’harpagophytum vous permettent également de lutter contre les douleurs de l’arthrose, les maux de dos, les lombalgies, les fibromyalgies.

Elles sont efficaces dans le traitement des douleurs musculaires, des foulures, des tendinites. Elles aident également à lutter contre les problèmes digestifs.

Les propriétés anti inflammatoires de la griffe du diable stimulent la mobilité et la souplesse des articulations.

La dose efficace est de 300-400 mg par jour.

Des extraits de la plante existe en gélules, en teinture, en poudre.

 

Le blanc d’œuf

Votre blanc d’œuf est …. un anti inflammatoire. Eh oui !

Il contient des antioxydants, des protéines, des vitamines et des minéraux. Des études sont de plus en plus menées pour déterminer l’efficacité, l’utilité du blanc de l’œuf dans certains traitements.

Une étude récente faite au Canada a porté sur l’efficacité du blanc d’oeuf dans le traitement de l’arthrose et des douleurs articulaires en général (6).

Pendant 8 semaines, 67 personnes ont consommé du blanc d’œuf. Le premier groupe consommait réellement des suppléments à base de blanc d’œuf pour lutter contre les douleurs.

Dans le deuxième groupe, un placebo a été donné aux patients en guise de traitement au blanc d’œuf contre les douleurs.

La consommation de blanc d’œuf s’est montrée beaucoup plus efficace dans le traitement des douleurs contrairement à son placebo.

Pour rappel, le placebo est une simulation de médecine donnée. Le médicament ne contient en réalité aucun élément actif.

Ce qui a fait dire que le blanc d’œuf peut être plus étudié pour son utilité dans le traitement des douleurs.

Il agit également comme un anti poison pour lutter contre les intoxications et les surdosages. Le blanc d’œuf permet de lutter contre les diarrhées, les gastrites, les entérites.

 

Le curcuma

Le curcuma est une épice de couleur jaune. Elle existe en général sous forme de poudre. Le curcuma est le principal épice du curry. Ce dernier doit d’ailleurs sa couleur au curcuma.

Le curcuma longa, de son nom scientifique est un puissant anti inflammatoire et un anti cancérigène. En Inde, cette épice est présente dans la quasi-totalité des plats. Ce qui justifie le faible taux de cancer et de problèmes inflammatoires dans ce pays.

En fait le curcuma a pour nutriment actif la curcumine, un pigment soluble qui fait la spécialité du curcuma.

La curcumine traverse difficilement le système digestif. Généralement, il est conseillé de consommer le curcuma avec du poivre ou piperine ou d’acheter des suppléments de curcumine associés à de la pipérine.

La curcumine à elle seule ne traverse pas le sang et ne peut donc pas agir en tant qu’anti inflammatoire à divers niveaux de l’organisme. La pipérine contenue dans le poivre permet de la rendre biodisponible dans le sang et dans l’organisme.

20 grammes de poudre de racine de curcuma contiennent environ 200 mg de curcumine, la substance active du curcuma.

La curcumine a des effets anti inflammatoires (7). Par ailleurs, plusieurs études ont démontré l’inhibition des cellules cancéreuses par la curcumine dans le corps.

Mais pour que cela soit possible, la curcumine a été administrée à de fortes doses et associée à d’autres aliments tels que le poivre.

Si vous souhaitez utiliser les extraits de curcumine pour lutter contre les inflammations, achetez celles de bonnes qualités et associées à du poivre.

Le curcuma intervient également dans la protection du colon et du pancréas. Sa consommation permet de prévenir le cancer du côlon et du pancréas.

Le curcuma est utilisé dans le golden Milk, une célèbre recette indienne pour lutter contre la fièvre, le rhume et les migraines.

Le curcuma permet de lutter contre la dégénérescence osseuse et les maladies liées à l’œil.

En externe, elle est appliquée en cataplasme sur les blessures sportives pour calmer la douleur.

Elle est aussi efficace contre les acnés et permet d’avoir une belle peau et de longs cheveux .

La qualité de la curcumine compte pour beaucoup dans ses propriétés anti inflammatoires.

 

Le gingembre

Le gingembre est un anti inflammatoire naturel. Il est composé de gingerol, son principal élément actif qui agit contre les foyers d’inflammation dans le corps.

Gingembre-Anti inflammatoire naturel

Gingembre-Anti inflammatoire naturel

En plus, le gingembre est composé de minéraux, d’antioxydants, de vitamines, de protéines…

Le gingembre a des propriétés anti bactériennes et anti inflammatoires. Il intervient souvient en phytothérapie, dans l’ayurveda (médecine traditionnelle Indienne) et dans les médecines traditionnelles chinoises et Africaines.

Le gingembre en infusion permet de soulager les douleurs menstruelles, les maux de gorge, les angines, les fièvres.

Dans une étude, il a été donné à des hommes souffrant d’arthrite des extraits de gingembre. Ils consommaient 250 grammes d’extrait de gingembre 4 fois par jour.

Ce qui a espacé leurs douleurs après quelques semaines. Après 3 mois, les douleurs se sont totalement arrêtées.

Vous pouvez combinez le gingembre à l’ananas pour faire vos infusions ou vos tisanes anti inflammatoires. Le gingembre s’allie parfaitement au citron également.

Le gingembre est aussi efficace dans le traitement des problèmes digestifs (8). Pensez au jus de gingembre dans ce cas.

Si vous souffrez de calculs biliaires, de difficultés de coagulation, ou de diabète, limitez votre consommation de gingembre (à titre de traitement). Mieux, parlez-en à votre médecin.

 

La boswellie

La boswellie ou boswellia en Anglais est une plante qui est utilisée dans la médecine traditionnelle ayurvédique seule ou en association avec d’autres plantes.

La résine de boswellia est un anti inflammatoire qui intervient dans les traitements contre le rhumatisme, contre les problèmes des voies respiratoires et du système digestif.

Le boswellia contient des principes actifs qui inhibent l’activité et le développement des leucotriènes. Les leucotriènes sont des substances produites dans le corps qui stimulent les inflammations à divers niveaux.

Cette plante est également utilisée dans le traitement de l’asthme et des problèmes respiratoires dus au tabagisme.

L’ail

L’ail est composé de plusieurs vitamines, de minéraux et autres nutriments. Les bienfaits de l’ail ne sont plus à démontrer.

À lire: les 12 bienfaits de l’ail (à lire absolument)

L’ail est un anti inflammatoire, à condition qu’il soit consommé frais. Il agit également dans le système cardiovasculaire dans la lutte et la prévention des crises.

Il est également conseillé aux personnes souffrant d’hypertension de consommer régulièrement de l’ail.

 

Conclusion

Il nous arrive à tous d’avoir parfois des douleurs. Ces douleurs peuvent être passagères ou se pérenniser. C’est le cas des douleurs rhumatismales, des jambes sans repos et autres.

Pour un mieux-être, nous vous conseillons de faire des tisanes ou des décoctions de plantes anti inflammatoires.

Ceci allègera dans un premier temps vos douleurs. Si vous suivez régulièrement ces antiinflammatoires sur 3 mois environ, vous aurez une bien meilleure santé.

Concernant certains aliments tels que l’ail, le gingembre, consommez un peu plus que d’habitude pour ressentir les effets dans votre organisme.

Commentaires

Pin It on Pinterest