fbpx
Les Merveilleux Bienfaits du Bicarbonate de Soude

Un copieux petit-déjeuner et deux repas prin­cipaux comportant viande, fromage, gâteaux et vin, deux fois par jour, n’était pas rare. Si le travailleur de force s’en accommodait bien, le sédentaire semblait en souffrir.

En effet, il y a trente ans, la prescription d’un régime équilibré par rapport à l’activité et riche en fibres faisait disparaître 50% des douleurs, surtout chez les gens se plaignant de douleurs de dos chroniques et d’horaire matinal.

Bien manger pour ne pas souffrir du dos

Si trop est nocif, le manque de bons produits frais l’est aussi.

On constate donc aujourd’hui, et surtout chez les jeunes, le dévelop­pement de douleurs, de fatigues posturales, de faiblesse physique qu’il est difficile de ne pas associer à la transformation de notre société et à ses modes alimentaires : fast-foods, absence de fruits ou de légumes frais et de fibres complètes, excès de boissons sucrées,plats préconfectionnes et manque de pauses adéquates pour les repas. La malnutrition nouvelle fait peur si on se rappelle ce qui fai­sait probablement la santé de nos ancêtres.

Au début du siècle dernier, le dentiste Weston Price (cité par la doctoresse Kousmine dans Soyez bien dans votre assiette jusqu’à 80 ans et plus) a cherché à comprendre le développement des mala­dies et des caries. En effet, les dents semblent se conserver pen­dant des millénaires et l’émail dentaire est plus dur que l’acier! Encore faut-il pouvoir ingérer les aliments qui conviennent pour le construire. A cet égard, les conclusions de Price, dont la recherche fut couronnée de succès, sont riches d’enseignement.

Il constata que les populations qui vivaient en autarcie et ne dépendaient que de leurs produits locaux pour survivre devenaient centenaires, étaient peu malades et ne présentaient pas ou peu de troubles dentaires. Mais, dès que leur village était relié par la route aux centres plus civilisés et que s’installaient le boulanger et le magasin d’alimentation, caries et mauvaises implantations dentai­res apparaissaient comme les autres maladies connues de notre civilisation.

Article connexe : Le mal de dos : La mal du siècle

Comme le précise Catherine Kousmine dans son livre, la base de notre civilisation s’est faite surtout sur le blé. Or, si la farine conserve tous ses éléments nutritifs pendant deux à trois jours seulement, le boulan­ger fait le pain avec une farine qui a reposé environ quinze jours, car elle se travaille mieux ainsi.

Pour tous savoir sur le mal de dos et comment le soulager en 7 jours… 100% garanti ! Découvrez la méthode de Daniela Vannuchi diplômée en biokinétique (C.S.C.S) aide des patients à soulager leurs maux de dos depuis plusieurs années.

 

Commentaires

Pin It on Pinterest